Créativité et répression : conséquences ?

La répression de la Créativité a des conséquences énormes et catastrophiques sur le rapport de l’individu à la réalité. S’il n’est plus capable d’innover dans le monde, alors la pulsion de vie devient pulsion de mort et l’aptitude de l’homme à vivre en société est fortement compromise.

         Les répercussions de cette répression sont alors :

  • Une dissociation entre affect et réalisation : intérieur et extérieur sont séparés créant une sorte de paralysie, le lien qui permet l’expresson est celui qui relie intérieur (émotions, sensations, ressentis) et extérieur (gestes, mouvements).
  • Une mécanisation : sans connexion avec lui-même, l’homme ne fait que répéter ce que la société impose, sa vie perd de son sens. L’école contribue fortement à cette imitation vidée de vie, à cette reproduction non habitée de soi.
  • Une perte de l’homéostasie: un arrêt de la fluidité de la vie dans l’existence de l’individu, c’est-à-dire un contrôle excessif, un manque d’accueil de ce qui est, une absence d’ouverture et d’adaptation perturbe fortement l’autorégulation de l’organisme, donnant lieu à des maladies psychosomatiques.
  • Une dépersonnalisation: sans la créativité, l’individu n’est plus en mesure de tracer sa propre route et dès lors, il ne peut plus être sensible à celle des autres. Il devient impossible pour la personne de sentir son unicité et ainsi de pouvoir exprimer sa singularité, cette richesse unique dont le monde a besoin. Si nous n’exprimons pas qui nous sommes tout au fond, qui le fera à notre place ?

         Les facteurs décrits ci-dessus conduisent tous dans leur ensemble à l’extinction de tous les autres élans innés de vie.

         L’art fait alors souvent irruption dans la vie d’un être humain comme une tentative désespérée de survie et non plus comme l’expression de l’acte de vivre ( cf les nombreux artistes célèbres torturés !).

van gogh

         Tout individu porte en lui une richesse, un potentiel qui ne demande qu’à se laisser voir, qu’à prendre forme dans la vie et la fonction créatrice permet alors l’expression de cette « surabondance ». La créativité trouve son expression aussi bien dans une peinture d’un célèbre artiste que dans une préparation culinaire, un jardin ou l’acte sexuel.

 « Dans l’ordinaire aussi bien que dans l’extraordinaire. » Rolando Toro

         Une œuvre d’art demeure pour toujours vivante, l’artiste a cette capacité de donner la vie à la matière, aux couleurs, à la forme. S’il ressent profondément la vie, alors il peut la créer.

« Le chef d’œuvre naît de la perception intensifiée du lien que l’artiste entretient avec la vie. » Rolando Toro

« Je suis dans le monde uniquement dans le but de composer. »  Franz Schubert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *