Article

L’engagement, son rôle

Art Thérapie | 0 commentaires

Dans notre société du zapping, de la consommation, l’engagement est une valeur qui se dilue, qui perd son sens et qui tend à disparaître.

s’engager ensemble

UN ENGAGEMENT RECIPROQUE

Pourtant, il a son rôle à jouer et il garantit de manière générale une sécurité basée sur une réciprocité. En effet, l’engagement est valable de part et d’autre. Lorsque je demande aux participants à mes ateliers de s’engager sur l’année, je m’engage moi aussi à être là, à mener de septembre à juin la trentaine d’ateliers hebdomadaires qui ponctuent l’année. Je m’engage à proposer des thèmes en lien avec ce que vit le groupe, à animer durant une heure et demie de façon professionnelle ces ateliers qui vont conduire chacun, plutôt chacune car les hommes y sont rares, sur un chemin de changement.
De là s’installe une relation qui va permettre de tisser tout au long des semaines un parcours d’évolution, avec ses hauts et ses bas mais où je serais toujours là pour assurer la sécurité de la traversée transformative.

l’engagement de chacune

PLUSIEURS ROLES A L’ENGAGEMENT

Grâce à l’engagement,

– chacune va pouvoir compter sur la présence des autres pour faire fonctionner le groupe chaque semaine. Si les personnes sont absentes alors le chemin ne peut avoir lieu. Et chacune est une facette de l’autre.
– lorsque les personnes décident de venir chaque lundi de 18 h à 19 h 30 durant toute une année, qu’elles paient d’avance pour ce parcours, l’énergie de leur investissement intérieur est déjà énormément mobilisée pour le changement.
c’est par la répétition que les changements internes, les prises de conscience peuvent advenir. Le sillon est à creuser plusieurs fois pour qu’il s’installe durablement et en profondeur. L’expérience est à renouveler plusieurs fois pour que le corps et l’esprit l’enregistre sur le long terme. Des fonctionnements de plusieurs années ne peuvent se transformer en un claquement de doigts.
– sur un parcours de transformation, les résistances, les défenses sont multiples et elles ont tôt fait de mettre à mal la motivation de chacune. Quand un engagement est pris, que les ateliers sont payés, il est plus difficile de s’en aller, de fuir face à la difficulté qui se présente. Cela permet de garantir que la personne va tenir face à l’ombre, malgré son envie de laisser tomber. C’est un des moyens qui permet de traverser cette tempête, de transformer ce qui fait souffrance en allègement, en joie d’avoir pu dépasser ses peurs, ses résistances et de se retrouver, autre, de l’autre côté de la rive, en regardant, satisfaite, le chemin parcouru.

UNE ABSENCE DE LIBERTE ?

Parfois, les personnes peuvent vivre l’engagement comme un emprisonnement, une absence de liberté. Or, la liberté est justement ce qui est le plus présent dans les ateliers, les personnes apprennent à l’apprivoiser et à l’expérimenter pour ne plus la revendiquer sans la prendre. Seul un cadre avec des limites peut permettre de toucher et percevoir la liberté, celle que personne ne peut nous enlever, celle qui est intérieure.

Des mains libres de se rejoindre ou pas !

Expérimenter l’engagement dans les ateliers du Journal Créatif, de Biodanza, de Tarot Créatif que je propose, c’est expérimenter la liberté d’être !


0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.